Tro-dro dit !

Ur raktres a zo war ar stern gant Ti ar vro Bro Kemperle e liamm gant an departamant ha tiez vroioù Penn ar Bed.
Anveet eo : TRO-DRO DIT !
Ar pal a zo aozañ darvoudoù en un doare reoliek (bep miz da skouer) o vodañ tud deuet o teskiñ brezhoneg (da lâret eo kenlabourat strizh gant ar c’hentelioù-noz ha stummadurioù hir).
Kinnig mont e darempred gant brezhonegerien a-vihannik pe “ampart” evit ober un dra asambles.
Kemeret e vo harp, war kevredigezhioù ar vro, ouzhpenn evit ar re o labourat war tachenn ar brezhoneg, met kentoc’h ar re a ra war-dro sujedoù all, brezhonegerien en o zouez peurliesañ (sport, natur, gwriat…)

Lod ac’hanoc’h o deus c’hoant aozañ pe kemer perzh e prantadoù c’hoari, gwriat, bale (‘vel m’eo bet graet dija), sevel paneroù, mont da welladenniñ ul lec’h… ha dreist holl kaout plijadur o komz brezhoneg !

Titouroù/ Renseignements : tiarvro.brokemperle@gmail.com
06 73 88 19 48
////////////////////////////////////////////////
Un projet fédérateur est né !
Fruit d’une réflexion menée en 2017 entre le département et les Ententes de Pays du Finistère dont fait partie Ti ar vro bro Kemperle, ce projet fait écho à ce que nous entendons souvent de la part des nouveaux bretonnants : comment faire pour continuer à parler la langue en dehors des cours ? Comment créer du lien entre les générations et faire que les anciens et les jeunes se comprennent ?

Nous avons donc créé le projet TRO-DRO DIT ! Cette expression dynamique présente la notion d’intérêt pour ce qui se passe localement, autour de soi (« tro-dro » signifie alentours), la notion d’action (le point d’exclamation) et l’implication de chacun (« dit » signifie « de toi »). Mot à mot la traduction serait « Autour de toi ! » (… de là à « A ton tour », il n’y a qu’un pas… cela appelle chacun des apprenants à se mobiliser).L’idée est de proposer aux adultes apprenants (cours du soir ou formation longue) de participer à des temps de rencontres réguliers (mensuelles par exemple) et a « réaliser » quelque chose, être actif dans la mesure du possible : cueillette, dessin, balade, couture, cuisine, réalisation d’un film, tout est possible !

La mobilisation de bretonnants locaux et la collaboration avec des associations locales non nécessairement identifiées « culture bretonne » mais mobilisées sur divers sujets (patrimoine, nature, environnement, culturel, sportif…) et au sein desquelles se trouvent des bretonnants, permettra d’élargir le réseau.

L’idée est de bien préparer les rencontres en amont et de s’assurer de la présence d’un intermédiaire (bazhvalan de la base BCD ou autre) pour facilité les échanges.

Titouroù/ Renseignements : tiarvro.brokemperle@gmail.com
06 73 88 19 48

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *